Dissous fin 1917, le 293ème RI n’en continue pas moins de subir des pertes.

Blessés ou malades, des hommes continuent de mourir pour la France.

Pour beaucoup de maladie en captivité, ceux-ci sont en général inhumés dans la NN de Sarrebourg (57).

Tel le caporal Charles Bonnet, capturé comme mon aïeul en février 1916 près de Tahure et prisonnier dans le camp de Wahn.

Copie de Bonnet Charles      293 Bonnet C-E-J plaque

 

 

Les relevés effectués vont jusqu’en 1919.

Mais combien, non répertoriés sont morts des suites de blessures ou de maladie bien des années plus tard.

Pour l'instant, mes recherches restent au point mort mais je suis persuadé que mes listes ne sont pas exhaustives.

Combien de soldats n'ai-je encore pas trouvé.

Merci de votre aide et de votre soutien.

 

293_pertes_1918