Comme nombre d'hommes en 1914, mon arrière grand-père, pèpère Xavier comme on l'appelait, modeste paysan vendéen, a été mobilisé dans le régiment du chef-lieu: le 93ème Régiment d'infanterie de la Roche sur Yon. De là commence un parcours marquant, montant combattre jusqu'en Belgique à Maissin où il est blessé une 1ère fois le 22 août 1914.

Evacué jusqu'en hôpital en Bretagne, il rentre au dépôt de la Roche sur Yon. Il retourne au combat avec l'unité en octobre 1914 jusqu'au 9 juin 1915.  A cette date, il est blessé pour la seconde fois. Comme en août 1914, il est évacué et revient ensuite au dépôt à la sortie de l'hôpital.

Après sa convalescence, il est affecté dans le régiment de réserve du 93ème RI: le 293ème, unité créée au début de la guerre.

Il rejoint début octobre 1915 juste après l'offensive de Champagne du 25 septembre. Il restera avec cette unité dans la Marne jusqu'en février 1916, date à laquelle il est capturé avec plus de 200 de ses camarades.

Il sera d'abord incarcéré dans un camp de prisonniers à Wahn, avant de partir travailler dans une ferme allemande de la région.

Libéré en décembre 1918, il reviendra habiter sa Vendée natale et y avoir une grande descendance.

Mes recherches ont commencé en 2006. Les noms proviennent de divers lieux où je suis allé: les Archives Nationales de Fontainebleau, les Archives médicales de Limoges, le SHD, le site mémoire des hommes (http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/spip.php?rubrique16), le site MemeGenweb (http://www.memorial-genweb.org/~memorial2/html/fr/resultregi.php), les divers cimetières militaires.. A chaque fois, j'ai recoupé les infos dans la mesure du possible avec les registres matricules des soldats quand cela était possible.

Je débute, merci de votre indulgence.